« Vénérer ce qui se tient devant nous. Ne rien attendre. Se souvenir beaucoup. Se garder des espérances, fumées au-dessus des ruines. Jouir de ce qui s’offre. Chercher les symboles et croire la poésie plus solide que la foi. Se contenter du monde. Lutter pour qu’il demeure », Sylvain Tesson.

Nous défendons une architecture qui ancre modestement l’Homme au monde et préfigure une société durable.

Dans cette perspective, nous souhaitons mettre en œuvre des dispositifs spatiaux sensibles, refuges sains, qui engagent à écouter, à regarder et à sentir la naturalité de nos environnements de vie.

Notre travail concilie des espaces d’abstraction géométrique purs et intemporels avec la poésie et l’évanescence des phénomènes naturels. Cette rencontre fait naitre un instant de vie qui nous engage dans la voie d’une écologie fondamentale.

Construire avec des ressources naturelles locales et bas carbone comme la pierre, le bois, les fibres et la terre nous permet d’accorder nos interventions aux spécificités de chaque territoire. Notre dessein est une architecture soutenable et harmonieuse, qui fait preuve d’humilité et révèle une esthétique du vivant.

L’atelier Serge Joly est né en 2020 de l’évolution de l’agence d’architecture Joly&Loiret fondée en 2006. L’atelier est basé à Paris et à Marseille.

Nos travaux se concentrent sur des projets d’architecture francilienne et méditerranéenne, issus d’une connaissance et d’une compréhension de l’histoire et des ressources de ces territoires géographiques que nous étudions et pratiquons. A la croisée de la pratique et de la recherche notre démarche permet une synergie entre ces domaines engageant une évolution significative et nécessaire de la pratique du projet architectural dans le contexte des enjeux environnementaux et sociaux actuels.

Serge Joly se forme au Renzo Piano Building Workshop (2003-2006). Serge Joly est soucieux de parfaire ses compétences : formation « construction en pierre massive », formation « bâtiment bas carbone et analyse des cycles de vie », formation « étanchéité à l’air des bâtiments bas carbone ». Il obtient en 2015 le diplôme de « réhabilitation du bâti ancien » délivré par le Conservatoire National des Arts et Métiers.

Serge Joly est lauréat des Nouveaux Albums de la Jeune Architecture 2005-2006 (NAJA), lauréat du Prix “40 under 40” (2014); son travail est nominé au Prix de la Première Œuvre (2010), lauréat du Prix National de la Construction en Bois (2012), lauréat des Lauriers de la Construction en Bois (2013 & 2014), lauréat du Prix National de la Construction en Terre Crue (2014), et lauréat du prix René Fontaine Architecture et Patrimoine (2015).

En 2016, Serge Joly est commissaire avec Paul Emmanuel Loiret de l’exposition expérimentation au pavillon de l’arsenal « terre de Paris, de la matière au matériau ». Dans la continuité de ces recherches, l’atelier Serge Joly est partenaire du projet d’économie circulaire « Cycle terre », lauréat du Urban Innovative Action (financé en partie par des fonds européens), qui vise à recycler les terres excavées des chantiers du Grand Paris et à les transformer en matériaux de construction en terre crue. Le projet met en place en 2020 une fabrique qui produira en circuit court local une gamme de matériaux géo-sourcés comme des panneaux d’argile, des briques de terre crue ou des enduits.

Serge Joly enseigne depuis plus de 15 ans dans les écoles Nationales d’Architecture et à l’Ecole Spéciale d’Architecture. Il anime actuellement à l’Ecole Nationale d’Architecture de Marseille, un studio de projet sur la thématique « Matérialité et pensée constructive » et en master, un studio de projet « complexités des lieux et résilience » dans le cadre du domaine d’étude Soutenabilité et Hospitalité.